Brigade Aérienne des Forces

de Sécurité et d'Intervention.


14 juillet 2008



La BAFSI au 14.07.08

Brigade aérienne des forces de sécurité et d’intervention

Devise : « Sicut aquila »
Lieu d’implantation :
base aérienne 128 lieutenant-colonel Dagnaux à Metz. Moselle (57)
Autorité commandant l’unité : général de brigade aérienne Patrick Desjardins
Autorité défilant en tête :
lieutenant-colonel Marc Soriano, commandant les commandos parachutistes de l’Air n°20
Effectif défilant :
40 personnes, dont 3 réservistes
Matériel défilant :
- 2 véhicules légers tout terrain P4
- 4 véhicules de patrouille spéciale
- 4 véhicules d’intervention blindés équipés d’un canon de 20 mm sur tourelle


Historique
Crée en septembre 2007, la brigade aérienne des forces de sécurité et d’intervention (BAFSI) est en charge des unités des commandos et pompiers de l’Air. Implantée pour quelques semaines encore sur la base aérienne 102 de Dijon, la brigade rejoindra l’ensemble de l’état-major des forces aériennes sur le site de la base aérienne 128 de Metz en septembre 2008.

Les fusiliers commandos de l’Air :
Héritiers des 601e et 602e groupes d’infanteries de l’Air créés en 1936, les commandos parachutistes de l’Air sont créés en Algérie en 1956 et réunis au sein du groupement des commandos de l’Air.
Avec la mise en œuvre de la force de dissuasion nucléaire en 1965, leurs missions ne cessent de croître et leur existence est pérennisée par la création en 1968 du groupement des fusiliers commandos de l’Air.
En 1978, ce groupement devient un grand commandement spécialisé. En 1994, il prend l’appellation de commandement des fusiliers commandos de l’Air.
En 2000, la professionnalisation des armées et l’optimisation des moyens dédiés à la protection et la sécurité conduisent l’armée de l’Air à rassembler les commandos, les pompiers et les spécialistes des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC) au sein d’un même commandement. Ainsi, le commandement des forces de protection et de sécurité de l’armée de l’Air est créé en 2003 à Dijon transféré depuis à Metz, puis à la fermeture de cette dernière se sera à Lyon Mt Verdun.
Les pompiers de l’Air :
La sécurité incendie en aéronautique remonte aux années 1920.
Après la seconde Guerre mondiale, l’évolution des techniques accroît les risques. Pour y faire face, une école est créée le 30 septembre 1946 par l’armée de l’Air sur la base aérienne 120 à Cazaux, en Gironde, afin de former des spécialistes pompiers. L’école des pompiers de l’Air vient de naître. La spécialité Sécurité incendie est créée l’année suivante.
En 1963, l’école devient le centre d’instruction technique des pompiers de l’Air.
En octobre 1965, la fusion avec le centre d’étude et d’instruction nucléaire, biologique et chimique donne naissance au centre d’instruction des techniciens de la sécurité. Depuis, il assure la formation des pompiers et des spécialistes des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC) de l’armée de l’Air.
En 1986, il prend l’appellation d’école des techniciens de sécurité de l’armée de l’Air. Le centre devient le centre de formation des techniciens de la sécurité de l’armée de l’Air en 2000.
Durant toute cette période, les pompiers de l’Air se sont illustrés dans la sauvegarde et le sauvetage de vies
humaines et d’aéronefs, tant sur le territoire national que sur les théâtres d’opérations extérieures.

Missions
La mission prioritaire des fusiliers commandos, maîtres-chiens et pompiers de l’Air est d’assurer la protection et la sécurité du personnel, du matériel et des installations de l’armée de l’Air, en
France et en opérations extérieures.
La BAFSI prépare les unités dédiées à l’intervention, la protection des points sensibles de l’armée de l’Air, la sécurité incendie des aéronefs et des installations ainsi que la formation à la survie des équipages. Ces unités sont susceptibles d’intervenir à tout moment en tout point du globe afin, par exemple, de porter secours aux ressortissants, de prévenir un conflit, de contribuer au rétablissement ou au maintien de la paix ou encore d’être placées au service de la population.
Dotée de trois unités d’intervention (commandos parachutistes de l’Air 10, 20 et 30), elle participe activement aux missions de sûreté aérienne, de sauvetage au combat et aux opérations spéciales dans un cadre national, voire interallié.

Composition
La brigade compte 5 032 fusiliers commandos et 1 779 pompiers, soit un effectif total de 6 811 personnes. Le cheptel canin est de 828 chiens.

Actualité opérationnelle
Opérations extérieures
Environ 9% du personnel de la BAFSI, pompier, fusilier commando ou maître de chien, est engagé sur huit théâtres d’opérations en République de Côte d’Ivoire, au Togo, au Tchad, en Lituanie, au Tadjikistan, en Afghanistan, au Sénégal et à Djibouti.
Actuellement, les CPA 20 et 30 sont engagés en Afghanistan dans les missions :
• de récupération de personnel, dite Personal Recovery, avec les EC 725 Caracal
• de guidage avancé avec les aéronefs de la coalition, dont les Rafale et Mirage 2000D.
• janvier à avril 2008 : ouverture et sécurisation en attente du déploiement de la force de l’Union européenne, au Tchad, par le CPA 10.
Le CPA 10 assure également le soutien aérien des unités de l’operationnal mentoring liaison team pour l’armée de l’Air et le commandement des opérations spéciales pour la formation des commandos afghans.

Anecdote
L’équipe de France militaire de parachutisme :
Stationnée au centre de parachutisme de Gap Tallard, l'équipe de France militaire de parachutisme (EFMP) est composée de 17 militaires issus de trois armées : 12 de l’armée de l’Air, 4 de l’armée de Terre et 1 de la Gendarmerie.

Dans les disciplines Précision d'atterrissage voltige, Vol relatif et Voile contact, l'EFMP totalise à ce jour :
  • 7 médailles d'or en individuel et 9 médailles d'or par équipe, obtenues lors des quatre derniers championnats du monde civils ;
  • 9 médailles d'or en individuel et 16 médailles d'or par équipe,
    obtenues lors des quatre derniers championnats du monde militaires.
Philippe Valois est le champion du monde en titre, militaire et civil, pour la quatrième fois consécutive, dans la discipline précision d’atterrissage voltige. Dans cette même discipline, Valérie Vanhove a été, quant à elle, médaillée d'argent au dernier championnat du monde civil et a remporté l’argent au dernier championnat du monde militaire. En 2007, cette équipe a participé au championnat d'Europe civil en Croatie et au championnat du monde militaire du en Inde.



L'équipe qui a sauté sur la Concorde ce 14 juillet

Images France 2 du défilé Parisien de la BAFSI