Drapeau

Commandos Parachutistes de l'Air

 et Inscription





Les drapeaux de l’armée de l’Air et l’inscription « AFN 1952-1962 »
par le capitaine David JEAN et l'adjudant-chef Bernard PALMIERI. Article paru dans la Revue historique des armées, n°238, 2005

Le 19 novembre 2004, Madame Alliot-Marie, Ministre de la Défense, signe un arrêté qui attribue l’inscription « AFN 1952-1962 » à un grand nombre de drapeaux des unités des armées, de la Gendarmerie, du Service de Santé des Armées (SSA) et du Service des Essences des Armées (SEA), afin de rappeler leur engagement dans les opérations armées en Afrique du nord dans les années 50-60. Vingt-quatre appartiennent à des formations de l’armée de l’air. Ils concernent toutes les escadres de chasse ayant pris part aux opérations de guerre en AFN, la 33e Escadre de reconnaissance, les 62e et 64e Escadres de transport, les 2e et 3e Escadres d’hélicoptères, le Groupement des commandos parachutistes de l’air et les Ecoles de chasse et de pilotage. Les critères qui ont présidé à la sélection de ces unités reposent sur la période reconnue « combattante » de ces unités en Afrique du nord. Deux unités ont été mises en exergue le 5 décembre dernier et ont présenté leur emblème aux autorités : la 12e Escadre de chasse  et le Groupement des commandos parachutistes de l’air (GCPA) (3) (4).
  La 12e Escadre de chasse (5) de Cambrai a parrainé quatre escadrilles d’aviation légère d’appui et un escadron d’avions légers d’appui (EALA) lors du conflit en Afrique du nord, les EALA 5/72, 10/72, 13/72, 15/72 et 3/12. Le parrainage d’une EALA par une escadre de métropole consistait à détacher une partie du personnel navigant et mécanicien de l’escadre afin de former une escadrille mise en place en AFN. Equipées d’une dizaine de monomoteurs T-6 ou T-28, souvent stationnées pour de courtes périodes sur des terrains sommaires et isolés, ces EALA ont eu pour missions courantes l’appui feu au profit des combattants au sol, la reconnaissance à vue des dispositifs adverses, le guidage de l’aviation de chasse ou de bombardement lors des frappes aériennes, la protection de convois terrestres, la fonction de « PC volant » lors d’opérations terrestres d’envergure, les liaisons, le transport léger et le sauvetage terrestre au profit d’équipages abattus ou accidentés. Le drapeau de la 12e EC est actuellement à la garde de la Base aérienne 103 « Commandant Mouchotte » de Cambrai.
Le Groupement des commandos-parachutistes de l’air (GCPA 541) (6)(7) était composé de cinq commandos parachutistes de l’air (CPA 10, 20, 30, 40 et 50/541), dont environ 65% de personnel appelé du contingent. Les CPA ont mené de nombreuses actions sur le terrain en appui des unités parachutistes de l’armée de terre ; actions qui ont permis de mettre hors de combat un nombre important de combattants adverses en expérimentant la technique des « commandos de chasse ». De 1956 à 1960, les interventions des CPA ont lieu en particulier dans l’Algérois, au Sahara et dans les Aurès. En 1959, les fusiliers commandos de l’air sont engagés en totalité dans les actions du « plan Challe » dans l’Ouarsenis, la Kabylie, le Constantinois, le Massif de Collo et le Hodna. Le bilan opérationnel des Commandos de l’air en AFN est impressionnant : 84 tués, 174 blessés, 2 016 combattants mis hors de combat, 648 prisonniers et plus de 700 armes saisies à l’ennemi, au cours de 453 actions de combat. Le drapeau du GCPA est actuellement à la garde de l'Escadron de formation des commandos de l'air  (EFCA) stationné sur la Base aérienne 102 « Capitaine Guynemer » de Dijon.




Le Bourget le 12 juillet 1957, arrivée de la Garde au Drapeau pour le défilé du 14 juillet. Adt Terrasse, Clc Catala, Sgt Vermeersh, Sgc Godde et Sgt Malfait.



Le Drapeau porté par le Ltt Sandillon (chef CPA 30) sur les Champs Elysees.

(Photos Sandillon)


Le Drapeau des Commandos Parachutistes de l'Air ne leur a été remis qu'en 1959, aussi, le 14 juillet 1957, les CPA se voient confier le Drapeau de la 54ème Escadre de Bombardement d'Assaut (décimée lors des missions de sacrifice effectuées en 1940).


Remise du Drapeau au GCPA le 3 février 1959. De gauche à droite: Lcl Coulet et, face à lui, Col Villedieu, Gal Rouget, Gal Challe, Gal Jouhaud.


Le 30 janvier 1962, le Général Fourquet remet au Capitaine Lovighi, Chef de la Compagnie de Commandos Parachutistes de l'Air 50.541 le Drapeau du Groupement des Commandos Parachutistes de l'Air.


Le 30 septembre 1969, le Général Enfru remet le Drapeau du GCPA au Commandant Gérard, commandant l'EFCA à Nîmes.


Le Drapeau transmis à la Garde de l'EFCA 08.566 - 2008 lors du départ de la BAFSI de Dijon à Metz.


Drapeau de l'Amicale du G.C.P.F.C.A.