Patrouille de France 2010




A l’issue d’une saison chargée qui s’est terminée avec une démonstration au salon aéronautique de Dubaï, la Patrouille de France vient de changer de leader. En effet, le 24 novembre 2009, le commandant Benjamin Sourbielle a passé le témoin au commandant Virginie Guyot. Et cela est un événement puisqu’il s’agit d’une première mondiale : jamais une femme n’avait auparavant dirigé une patrouille acrobatique du niveau de la PAF.

Le Commandant Virginie Guyot leader de la Patrouille de France

Cela dit, la nomination du commandant Virginie Guyot n’est pas une surprise. Arrivée cette année au sein de la prestigieuse équipe de représentation de l’armée de l’Air, cette jeune femme de 32 ans a fait office de « charognard », appelé ainsi car il reçoit les fumigènes du leader qu’il est traditionnellement amené à remplacer la saison suivante.

Ancienne élève de l’Ecole de l’Air, Virginie Guyot était pilote de Mirage F1 CR à l’escadron 2/33 Savoie de Reims avant d’intégrer la Patrouille de France. Elle a déjà effectué plusieurs déploiements extérieurs, dont deux en Afghanistan, plus précisément sur la base de Kandahar.

Après quelques jours de repos, les entraînements de la PAF reprendront prochainement, à raison de deux séances quotidiennes. Dans un premier temps, il s’agira d’intégrer les nouveaux équipiers. Et puis, par la suite, de travailler les figures habituelles et surtout de rôder le nouveau programme que le commandant Guyot doit mettre au point, avant d’être validé par le chef d’état-major de l’armée de l’Air avant le début de la prochaine saison.

Cela étant, l’exemple de Virginie Guyot devrait faire méditer le directeur adjoint des forces aériennes indiennes. « Nous vous demandons d’être heureux, de vous marier mais laissez-nous espérer que vous n’aurez pas de progénitures » a-t-il récemment déclaré en suggérant que les femmes devaient choisir entre avoir des enfants et une carrière de pilote de chasse. Avec plus de 1.500 heures de vol sur avion de combat, le nouveau leader de la Patrouille de France est la mère d’un petit garçon.

Addendum : Le remplaçant du commandant Guyot au poste de charognard est le capitaine Cédric Tranchon, 31 ans, un ancien élève de l’Ecole de l’Air, qui a fait ses armes sur Mirage 2000.

Carla Bruni-Sarkozy, marraine de la Patrouille de France


Vendredi 2 avril 2010, la Patrouille de France (PAF) a accueilli sa nouvelle marraine, Carla Bruni-Sarkozy, sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence. Le général Jean-Paul Paloméros, chef d’état-major de l’armée de l’air, accompagné par le lieutenant-colonel Bruno Bézier, directeur des équipes de présentation de l'armée de l'air, ont salué la première Dame de France à sa descente d’avion.

«La première dame de France qui parraine la Patrouille de France, elle-même dirigée pour la première fois au monde par une femme, c'est un événement exceptionnel», s’est réjouit le général Jean-Paul Paloméros qui avait, quelques heures auparavant, effectué un vol avec la Patrouille. «Je me trouvais à bord de l’appareil du capitaine Sylvain Pillet, le leader solo. Cette place est impressionnante en raison des croisements qu’il effectue avec les autres Alphajet de la Patrouille. On comprend mieux à quel point il est indispensable d’avoir une confiance totale en chacun de ses équipiers.»

Formant une haie d’honneur, les neuf pilotes attendaient leur marraine à l’entrée de la salle des opérations où, tradition oblige, Carla Bruni-Sarkozy a revêtu la célèbre combinaison bleu ciel, intégrant officiellement la prestigieuse Patrouille de France.

La première Dame de France, après avoir assisté au «briefing» des pilotes, a ensuite pu vivre en direct les évolutions des Alphajet depuis le point central, écoutant attentivement la voix du leader à la radio, ne cachant pas son admiration ni son étonnement lors des figures les plus spectaculaires.

Au terme de la démonstration, Carla Bruni-Sarkozy a pu s’entretenir par radio avec le leader 2010, le commandant Virginie Guyot. «Je voulais vous féliciter, vous dire à quel point c'était fantastique. Bravo à tous!», a-t-elle déclaré. «Merci d'avoir accepté d’être notre marraine», lui a répondu le leader aux commandes de son Alphajet.

«J'ai rarement vu quelque chose d'aussi beau. Je suis réellement très impressionnée», a ensuite confié Mme Bruni-Sarkozy au commandant Guyot, une fois les avions revenus au sol, avant de s’installer dans l'avion du leader, prenant les commandes de l’avion le temps de réaliser quelques photos. «C’est une expérience fantastique, un moment inoubliable.», a-t-elle déclaré.

Au cours de cette journée, la marraine a pu rencontrer les hommes et les femmes qui composent la Patrouille (pilotes, mécaniciens, personnel d’encadrement), mais aussi l’équipe de voltige de l’armée de l’air qui abrite le nouveau champion du monde, le capitaine Renaud Ecalle. Visiblement enchantée d’assumer son rôle de marraine, Mme Bruni-Sarkozy s’est montrée, de manière spontanée, très intéressée par le travail de chacun en qui elle trouve «une précision et un contrôle qui inspirent une grande confiance.»

Cinq autres personnalités ont déjà été parrains de la Patrouille de France: Alain Delon en 1988, Michel Drucker en 1990, Jean-Claude Killy en 1991, le prince Albert de Monaco en 1993 et David Douillet en 2001.

Texte: Ltt Stéphane Azou et Ltt Karim Djemaï, depuis Salon-de-Provence.





Source: AA