Vasco à l’honneur

Spécialiste Aide à la Recherche et Détection d’Explosifs (ARDE).


Depuis sa domestication, le chien n’a cessé d’aider l’homme. Il a montré, et montre toujours un éventail étendu d’aptitudes. On l’a connu chien soldat, habillé d’une armature fatale contre ses ennemis, chien sentinelle, pisteur, patrouilleur, chien de liaison ou chien sanitaire. Les missions du chien ont évolué en même temps que celles des armées ou de la sécurité civile. On le retrouve plus souvent maintenant comme agent principal dans la recherche d’explosifs, de stupéfiants, mais également dans la recherche de personnes égarées aussi bien en montagne qu’en mer ainsi que sous les décombres après une catastrophe naturelle. Par ses actions, le chien met son extrême dévouement, sa générosité et ses capacités au service de l’homme et de la société. Afin de mieux illustrer ces propos, nous allons faire la connaissance d’un spécialiste de la race canine affecté à l’Escadron de protection de la base aérienne 702, section cynophile.



Les équipes ARDE peuvent être amenées à intervenir dans la cadre de fouilles préventives lors de la venue d’autorités (rencontre au sommet de chefs d’états G8 - G20), lors de manifestations ouvertes au public (Meetings aériens, le Bourget...), lors des déplacements du Président de la République (fouille de son aéronef avant chaque déplacement), ainsi que pour des lever de doute en cas de découverte d’engins ou de colis suspects,...

Détaché à la Base aérienne 188 de Djibouti du 21/09/10 au 14/01/11, VASCO a participé pendant cette période à différentes missions de protection sur la BA188, à la sécurisation de la maison de la culture de la ville de Djibouti avec les équipes du Groupe Régional et d’Intervention Nedex dans le cadre de la venue des hautes autorités de l’Institut des Hautes Etudes de La Défense Nationale (IHEDN), ainsi que du port de Djibouti avec les équipes du Groupe Régional et d’Intervention Nedex dans le cadre de la venue du Porte Avions Charles de Gaulle.

Un cynophile humoriste a écrit : « Dieu créa l’homme, puis le voyant si faible, il lui donna le Chien !».

Source: aérob@se_702,mai 2011_n°001