Mauritanie

Opération Lamentin suite ...



Photos Dakar par "Le Pape"

Départ pour NKT le lendemain de notre arrivée à Dakar, soit le 15/02/79 ( c'est moi qui prends la photo



A Dakar, nous préparions un méchoui




Lors d'un entrainement au tir, avec le (a l'époque) Ltt Maire. Le cadre debout derrière nous, Bibi.


Encore un peu de tir (aux mamelles)


Commentaires de "Mémène"

Sont aussi reconnaissables sous l'aile du Noratlas, Roc et Mont B. avec des gars que je ne reconnais pas et devant le Puma dans le Sahara, c'est de nouveau Mont B. avec Régis et Harry.
Roc et Mont B. étaient en détam, comme LePape que nous avons cotoyé 2 mois.
Régis, Harry, PTS1958 et moi étions alors CE. Gendreau a rejoint avec la promo suivante de CE.
Le type en slip, c'est V...A.
Parmi nos encadrants, nous avions le CNE M...E, Bibi, Jojo78 et l'Aristo. Et nous avions débarqué à Dakar entre les fêtes de fin d'année 1978. Mais ce n'était pas du tout la fête .
Le jour même, une partie du dét. est partie sur Nouakchott pour relever ceux qui y stationnaient. On se partageait d'une part la mission des villas en Mauritanie, d'autre part la protection de Yoff et Ouakam à Dakar et la protection embarquée des PC volants en Noratlas et Transall sur les missions de surveillance, de logistique et de guidage dans le Sahara.
Nous faisions des escales logistiques à Atar, Zouérate, Nouhadibou et ailleurs. Pendant ce temps, surarmés à deux ou trois, nous protégions équipage et avion. Le vent du désert nous encençait de sable fin qui nous brunissait la peau, les armes et les combinaisons de vol malgré chèches, lunettes sables et protections.
Nous sommes repartis en avril 1979, juste avant l'amphi base qui se tenait à la maison mère à Nîmes.

Et de "Marcus"

Fin de l'opération mai 80.
Nous avons évacué NKT, et ensuite il y eut des détachements maintenus un certain temps pour garder la cellule Jaguar restée en place, en fait prépositionnée pour intervention diverses en Afrique, puis la SP de Dakar a été étoffée et, je crois est passée EP.
Pour information, après l'évacuation de Mauritanie, il n'y eut plus de PC Lamentin, et le détachement Codo-Air, était rattaché au chef des MGX.
Avec l'effectif complet du détachement inutile de dire que nous n'avions pas de problème pour assurer ce qui nous restait à garder.
Nous avons organisé, pas mal de séances de tir, car il a fallu épuiser le stock de munitions que nous avions ramené de Mauritanie, et qui sorti des comptes, ne pouvait y retourner. De l'instruction également au combat en ZU, commencé avant et développé ensuite, et tous ce que peut faire avec un peu d'imagination un détachement qui a du temps pour l'instruction.
Pour moi qui avait connu le début de l'opération avec quasiment pas de temps de pause, c'était un changement radical. Les personnels ont ainsi pu profiter pour le dernier mois de temps de repos, et même d'excursions organisées.
En 1980, début juillet, je suis rentré en France avec l'ancêtre de la flotte aérienne Française un DC 6 Marine, mon détam était parti en KC 135 quelques jours avant; Dakar - Le Bourget 12 h de vol avec escale à Marrakech.

Expérience lors d'un autre détachement par "IMOD"


Automne 79
Arrivée à Dakar en KC




Récupération de nos sacs, et à peine changer (directement au pied du Nord) direction NOUAKCHOTT pour la reléve



Survol de l'aéroport : Caravelle du président Mauritanien



Une des Villas que nous gardions



La villa 4 (des Mécanos)



Notre villa : la villa 1






"Le Pape"

Le chien mascotte de la villa un, Robby.

D'après Mémène,
Robby était un pur race mâtiné. Il était à la solde du chef du cyno de Dakar, je crois et à ce titre, moyennant une ration copieuse de croquettes, il essayait de convertir des commandos au métier de Maître Chien.



Commentaires de "Marcus"

Nous avons eu des chiens dés le début de l'opération à NKT, ils servaient de sonnettes, au début la villa des commandos et des trans n'était pas celle de la photo, je ne sais pas à quelle époque cela a changé.

On continue avec "IMOD"

La MISSION (O5 oct 1979)



La rue avant la Villa